click to zoom La vie de Jean FERRAT... par les cycles 3

 

Le vrai nom de Jean Ferrat est Jean Tenenbaum. Il est né le 26 décembre 1930 à Vaucresson dans les Hauts de Seine à l'ouest de Paris. Son papa était un réfugié russe arrivé en France en 1905. Il travaillait dans les bijoux ( orfèvre-joailler). Il a épousé une ouvrière française. Ils ont eu 4 enfants : Raymonde, Pierre, André et Jean le petit dernier.

Quand il a 11 ans, son papa a été déporté par les allemands pendant la deuxième guerre mondiale parce qu'il était juif. Il va mourir à Auschwitz dans un camp de concentration.

Jean ne reverra jamais son père. Il a vécu quelque chose de monstrueux et d'injuste. Jean va être caché par des militants communistes avant que la famille ne se réfugie en zone libre à Font-Romeu dans les Pyrénées-orientales. C'est là qu'il commence le collège.

A 16 ans il quitte les études pour aider sa famille à vivre. Il devient aide-chimiste puis il prend des cours pour devenir ingénieur chimiste.

En 1954, il arrête tout pour s'occuper de la chanson et chanter dans des cabarets.

Il entre au début des années 1950, dans une troupe de comédiens, il joue aussi de la guitare dans un orchestre de jazz, et compose quelques chansons. Au début il prend pour nom de scène Jean Laroche et ne pense plus qu'à la musique.

En 1956, il met en musique un poème de Louis Aragon : les yeux d'Elsa. Il commence à avoir du succès. Il rencontre Christine Sèvres une jeune chanteuse qui va chanter ses compositions. Ils se marieront en 1960.Christine a déjà une petite fille de 3 ans Véronique, que Jean élèvera et aimera comme si c'était sa fille.

En 1959, c'est son ami Gérard Meys qui devient son éditeur et qui va lancer sa carrière. Il sort des disques et change de nom après avoir vu sur une carte le nom de Saint-Jean-Cap Ferrat. Ma Môme est son premier grand succès. En 1961, il recoit le prix de la Sacem.

En 1962, il rencontre Isabelle Aubret. Ils vont devenir très amis et Isabelle chantera beaucoup Jean Ferrat. Elle est l'ambassadrice de l'œuvre de Jean.

Isabelle et Jean dessin de Mael

C'était un chanteur engagé, car il dénonçait beaucoup d'injustices dans ses textes. ("Je chante pas pour passer le temps" titre d'une de ces chansons). Il va aussi beaucoup mettre en musique les poèmes d'Aragon comme Aimer à perdre la raison.

 Avec Nuit et Brouillard, il reçoit le grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros.

Il prend toujours la défense des pauvres gens, ouvriers, paysans, maçons...Il est proche du parti communiste français. Dans les manifestations, les ouvriers chantent ses chansons. Il est pour la paix des peuples et contre le racisme.

Certaines de ses chansons sont interdites à la radio et à la télé comme en 1966, mais le succès est immense.

Après un voyage à Cuba, il revient avec sa célèbre moustache qu'il va toujours garder.

En 1972, il arrête les spectacles qu'il trouve très fatiguant.

Jean Ferrat va tomber amoureux d'un petit village en Ardèche : Antraigues sur Volane.  Il s'y installe et va écrire sa chanson la plus connue en l'honneur de ce village : La Montagne. Il sera même premier adjoint au conseil municipal.

Sa femme Christine Sèvres, avec qui il avait chanté La Matinée, meurt en 1980 à 50 ans la même année que son ami Georges Brassens. Il se remariera avec Colette vers 1990.

Quand il passe à la télé cela est rare, mais très regardé.

Un cancer l'emporte le 13 mars 2010. Il est enterré à Antraigues le 16 mars après une cérémonie très émouvante dans le village. La veille, une soirée hommage à la télé a réuni plus de 4 millions de français car il était très aimé.

Ses chansons restent très vivantes et font parti du patrimoine de notre culture.

 

source : voir la page des liens